Ceropegia woodii

ceropegia-2

Ceropegia Woodii
ou chaîne des coeurs

. Origine –> Afrique du Sud
. Famille –> Asclépiadacées
. Végétation –> vivace
. Feuillage –> persistant
. Floraison –> août à septembre
. Sol –> bien drainant
. Luminosité –> ensoleillé / soleil direct possible
. Besoin en eau –> faible
grande résistance à la sécheresse
. Rusticité –> le Ceropegia ne résiste pas à des températures inférieures à 5°
supporte des températures très élevées
. Multiplication –> bouturage
. Croissance –> rapide
. Toxicité –> toxique par ingestion pour les animaux

ceropegia-1

ceropegia-3

ceropegia-4

Le Ceropegia Woodii est une plante tombante à l’aspect très graphique qui possède de longues tiges filiformes et peu ramifiées pouvant attendre jusqu’à 2 m de longueur. Ces tiges émergent de tubercules renflés (les racines) qui lui servent de réserves d’eau lors des périodes de sècheresse. Le long des ces tiges on trouve également de petits tubercules aériens à certains noeuds et de petites feuilles vertes marbrées d’argent en forme de coeur poussant de façon opposée.

ceropegia-5

Cette plante possède un système de stockage d’eau très élaboré, l’arrosage doit donc être parcimonieux, le Ceropegia peut rester de longues périodes sans apport d’eau, le mélange doit sècher complètement entre deux arrosages. L’excès d’humidité peut lui être fatal, ne jamais laisser l’eau stagner dans la soucoupe. Il est important que le subsrtat soit bien drainant pour éviter le pourissement des racines, le mélange classique 1/3 terre de jardin, 1/3 sable grossier et 1/3 terreau horticole est parfaitement adapté.

Le Ceropegia à tendance à s’allonger à l’infini et à se dégarnir sur le dessus, pour y rémedier et l’étoffer il suffit de choisir un noeud au dessus d’une double feuille, de replier la tige pour enfoncer ce noeud dans la terre (marcottage). Au bout de quelques semaines le noeud a grossi pour former un nouveau tubercule, il n’y a plus qu’à couper la tige juste avant ce tubercule pour augmenter le nombre de lianes.

. Bouturage –> sectionner des tiges d’au moins 3 noeuds, ôter la double feuille à la base, planter dans la terre et conserver au chaud sans soleil direct. Attendre quelques jours afin de permettre aux tissus de cicatriser puis vaporiser régulièrement pour favoriser l’apparition de nouvelles racines. Au bout de quelques semaines la plante peut être cultivée comme un sujet adulte.

ceropegia-6

ceropegia-7

Publicités

Le bouturage en hydroponie

Certaines plantes herbacées se bouturent dans l’eau, c’est à dire en hydroponie.
Parmi ces plantes on trouve la misère (en mode sans échec !), le papyrus, le coleus, le lierre, la menthe…

bouturage-black-info

 

. Période idéale : avril à septembre
. Pour prélever la bouture choisir une tige saine, vigoureuse ne présentant ni maladie, ni insecte. Elle doit posséder quelques feuilles et au moins trois ramifications.
. Sectionner la tige en biseau (45°) à l’aide de ciseaux propres.
. Réduire le feuillage à la main en mettant la tige à nu en ne conservant que quelques feuilles en haut de la bouture.
. Remplir un verre d’eau et plonger la bouture dedans.
. Conserver dans un endroit chaud et tamisé. Au bout de quelques jours de petites racines blanches apparaissent.
Le choix d’un récipient transparent permet de surveiller l’apparition et la croissance des racicelles.
Si l’extremité de la tige qui est dans l’eau noircit et que les feuilles tombent, elle n’a pas prit… il n’y a plus qu’à recommencer !
. La bouture peut-être repiquée dès que les racines atteignent 3 cm de long. Ne pas laisser pousser les racines pousser trop longtemps dans l’eau elles auraient du mal à s’adapter à leur nouvel environnement une fois repiquées.
. Dès qu’elle est en terre arroser généreusement la bouture afin de favoriser la croissance des racines. Puis cultiver comme une plante adulte.

Epipremnum, le lierre du Diable

pothos-2

Epipremnum ou Scindapsus ou Pothos
aussi appelé lierre du Diable

. Origine –> Iles Salomon dans le Pacifique
. Famille –> Aracées
. Plante –> grimpante
. Végétation –> vivace
. Feuillage –> persistant
. Rusticité –> 10° C minimum, éviter les courants d’air
. Sol –> terreau riche et bien drainé
. Luminosité –> lumière vive
. Besoin en eau –> moyen
. Toxicité –> la sève contient des substances irritantes pour la peau et les muqueuses. Il est conseillé de placer la plante hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

pothos-4

 

L’Epipremnum est une plante tropicale qui a de grands besoins en chaleur et en humidité, il aime la lumière vive mais craint les rayons directs du soleils qui risquent de brûler ses feuilles. L’arroser modérément ; le terreau doit sécher en surface entre deux arrosages.

La multiplication du Pothos s’effectue facilement en prélevant une tige terminale d’une quinzaine de centimètres. S’armer de gants pour éviter tout contact de la sève avec la peau et couper la tige juste sous un noeud, ôter les feuilles du bas et plonger la bouture dans un verre d’eau. De petites racines blanches (radicelles) devraient apparaître au bout de quelques jours. Planter alors la bouture « racinée » dans un petit pot en terre avec du terreau et cultiver comme un sujet adulte.

pothos-3

+++
Les chercheurs de la NASA ont découvert que l’Epiprenmum faisait partie des dix meilleures plantes purificatrices de l’air de nos intérieurs. Leurs feuilles absorbent les substances nocives présentes dans l’air, en particulier le monoxyde de carbone.

pothos-1